Espace Bernard Mantienne, 3 voie de l'Aulne 91370 Verrières-le-Buisson

LE THÉÂTRE AU LYCÉE

 

Après l'école Steiner et le collège Jean Moulin, la Cie Le Théâtre en Partance, qui a présenté une lecture théâtralisée du Chêne parlant en janvier dernier à ces deux écoles, fait cette fois-ci découvrir le spectacle Enfance d'après les textes de Nathalie Sarraute, figure incontournable du Nouveau Roman, à 120 élèves des classes de première et de BTS du lycée Fustel de Coulanges de Massy.

 

Retour en image sur la rencontre entre la Compagnie et les élèves la veille des représentations afin de les préparer au texte, ainsi que sur les représentations et les bords de scène qui se sont déroulés dans l'amphithéâtre du lycée Fustel de Coulanges de Massy.

 

 

 

C'est au tour du lycée Fustel de Coulanges de bénéficier de l'adaptation théâtrale du récit Enfance de Nathalie Sarraute, superbement incarné par la comédienne Valérie Aubert de la Cie Le Théâtre en Partance, les 4 et 5 mars dernier, aux élèves de 1ère et aux étudiants de BTS. 

 

 

 

Présentation et échange du 4 mars 2021, avec deux classes de première et Valérie Aubert, la comédienne et Cédric Altadill, le régisseur de la compagnie du Théâtre en Partance.

Les élèves saluent l'incroyable et très belle prestation de Valérie Aubert qui nous captive, nous emporte très rapidement avec elle !

 

 

Présentation et échange du 5 mars 2021 entre Valérie Aubert, la comédienne et Cédric Altadill, régisseur, de la compagnie du Théâtre en Partance et les classes de première année de BTS.

Là encore Valérie Aubert a séduit les élèves par sa performance et sa générosité.

Cet evenement culturel tant attendu fut un succès !

 

ENFANCE par le Théâtre en Partance avec Valérie Aubert

D'après Enfance de Nathalie Sarraute

Nathalie Sarraute nous offre avec Enfance un témoignage de son passé, qui, grâce à l’écriture, émerge et se dégage des « épaisseurs ouatées » de la mémoire, à la fois gouffre et abri des expériences vécues.

Une enfance partagée entre Paris et Ivanovo en Russie, ainsi qu’en Suisse pendant les vacances ; une enfance également écartelée entre son père remarié, et sa mère, demeurée en Russie.

Au moyen d'une description précise, concise, minutieuse, et qui sert au plus près les détails les plus infimes, Nathalie Sarraute fait jaillir son enfance qui s'anime sous l'impulsion des mots libérateur et comme résurrectionnels. Les petits faits les plus apparemment inconsistants sont recensés, minutieusement décryptés, et permettent ainsi à l'écrivain de découvrir les profondeurs de sa personnalité qui, sans l'écriture, demeureraient cachées.

Valérie Aubert incarne superbement la dizaine de fragments choisie par Samir Siad, dans le cadre d’écriture habituel de Nathalie Sarraute, un café. Elle fait le récit de l’épopée d’une enfance romanesque, mêlant souvenirs autobiographiques et récits distrayants ou cocasses. Car pour cette grande dame de la littérature, l’écriture « est un langage. Il n’y a que du langage. Il produit à lui seul l’action dramatique (…) véritable, avec des péripéties, des retournements, du suspense ». 

Toutes les séances ont eu lieu dans l’amphithéâtre du lycée, dans le respect de la distanciation physique.

Verrieres-le-Buisson

Espace Bernard Mantienne, 3 voie de l'Aulne 91370 Verrières-le-Buisson | Mentions légales | Contact | Tel : 01 69 53 10 37

Verrieres-le-Buisson